En attendant les vacances de Noël …

En attendant les vacances de Noël …

Décembre, moment de l’année où les enfants sont bien excités mais aussi émerveillés par tout ce que ce mois laisse envisager.
Nous avons, dans la classe un calendrier, qui nous permet d’attendre ces vacances et ce jour tant attendu.

Notre calendrier d’avant les vacances

Depuis quelques années déjà, j’ai troqué le calendrier de chocolats contre un calendrier plus collaboratif et développant plusieurs compétences. J’ai voulu mettre en place où chacun des élèves de PS MS et GS trouvent sa place.

Première étape

Découvrir le code qui est sur notre bande du mois. Puis un enfant le dicte à un autre, qui le rentre dans le robot. Le robot arrive, à la fin de son trajet sur un graphisme.

code-bandemois

 

Deuxième étape

Deux enfants cherchent dans une boite deux papiers avec le même graphisme : le premier donne une devinette. On essaye de la résoudre ensemble. il s’agit de devinettes sur les lieux de classe. Le deuxième papier permet de valider ou non notre réponse grâce à la photo de l’endroit.

Troisième étape

A cet endroit, les enfants trouvent des Playmobil en fonction du thème de l’année. Cette année, nous aurons jour après jour, une classe avec la maitresse et les élèves et … le Père Noël. (L’année dernière,c’était la forêt, l’année d’avant les pirates)

Quatrième étape

Chaque jour, nous inventons tous ensemble une histoire. Seule obligation : mettre dans l’histoire les personnages ou les objets découverts aujourd’hui.

calendriernoel3

histoire noel-2019

Nous réinvestissons ainsi le lexique vu dans les projets de début d’année, nous l’enrichissons. Cela me permet aussi d’aborder avec tous le schéma actanciel. Avec les plus experts, nous parlons aussi des règles de l’écrit (majuscules, ponctuation, où écrire quand j’ai fini ma ligne …) ou même d’encodage.
C’est un moment que les élèves apprécient, nous cherchons tous ensemble. A la rentrée de janvier, ils retrouvent les personnages et peuvent inventer leur propre histoire. C’est souvent une période où tous les enfants vont dans le coin des histoires.

Les deux premières années, j’ai acheté un calendrier Playmobil dans le commerce. Maintenant, comme j’ai un bon petit stock de figurines, je le crée moi même (et comme ça je n’ai que des jouets par jour d’école)

 

Le lutin farceur de Noël

Après voir vu les lutins chez Alexandra, et eu des échanges fructueux sur les farces possibles avec Stéphanie. Cette année, je me lance : nous recevrons la visite d’un lutin farceur dans la classe(tradition américaine, Elf on the Shelf).
Le lutin vient se reposer tout le mois de décembre. Mais attention, il reste figé la journée (comme un doudou… interdit de le toucher sinon il perd sa magie!) et fait des farces la nuit. Le 30 novembre, nous recevrons une lettre du Père Noël nous expliquant la venue de ce drôle de personnage au nom imprononçable.

lettre-lutin

Nos premières missions : lui trouver un nom qui rime avec lutin et lui préparer un nid douillet.

J’ai hésité à faire des farces qui amèneraient à chaque fois les enfants vers une compétence particulière … puis j’ai décidé de laisser aussi opérer la magie de Noël. Certaines farces amèneront des débats autour des règles de vie de classe, d’autres emmèneront les élèves vers des apprentissages particuliers et enfin certaines seront juste là pour nous faire rire. (C’est vrai qu’ils ne sont pas assez excités comme cela !)

Je complèterai l’article avec les photos des farces… hâte de (vous faire) vivre cela !!

farce-lutin

Et vous dans votre classe, il se passe quelque chose de spécial en décembre ?

Jour d’avant

Aujourd’hui, nous avons reçu la lettre du Père Noël nous expliquant la venue du lutin. Les enfants lui ont trouvé un nom : TINTIN. Le petit coin douillet a été préparé dans un meuble de la classe ( et hop les affaires de la maitresse, on les met ailleurs 😉 ). Et voilà mes élèves entrain d’écrire ou dessiner pour le lutin.
Je reste convaincue que les situations concrètes d’écritures motivent les enfants. En voilà encore une preuve : des MS ou GS fragiles sur les écrits (graphiquement ou phonologiquement) se mettent à montrer une envie d’écrire sincère. Ils demandent de l’aide à l’adulte ou aux enfants plus experts.

Voici le lutin bien au chaud … avec sa première bêtise : utiliser TOUS les aimants de la classe pour afficher ses dessins. Mais il nous fournit quand même la traduction de cette drôle d’écriture avec laquelle il écrit son prénom : « ben oui maitresse tu peux pas la lire … c’est l’écriture d’un autre pays, du pays des lutins ! »

Jour 1

Tintin a joué avec nos jouets : il a fait un joli train. Et du coup, il a trouvé un autre coin dans la classe pour se reposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *