Progression et programmations en graphisme décoratif

Progression et programmations en graphisme décoratif

LIBERTÉ PÉDAGOGIQUE … c’est ce qui me plait dans notre métier, mais aussi ce qui rend parfois difficile sa préparation : quoi faire ? comment le faire ? quand le faire ?

Avant de commencer et parce que je me rappelle avoir mis du temps à différencier ces termes quand j’étais à l’IUFM, quelques définitions :
*
la progression permet de détailler les sous compétences à acquérir avant d’atteindre la compétence de fin de cycle. Il y a là une notion de progrès.
* la programmation permet d’organiser dans le temps (année, période, mois …) ces compétences prévues dans la progression. Il y a là une notion de programme.

Quoi faire ?

En m’inspirant des documents ressources d’Eduscol sur le graphisme (des didactiques aux ressources culturelles), des Ateliers graphiques chez Retz  et encore de Vers l’écriture  d’ACCES, j’ai rédigé une progression des gestes graphiques.

progression graphisme

document word : PROGRESSION graphisme

vers ecriture MSatelier graphique GS.

Un grand merci à Mysticlolly qui a fait un super travail regroupant toutes les consignes des livres Ateliers graphiques de Retz.

Les activités sont souvent faites sur grand format, ensuite exposées ou alors pour servir de fond à un dessin ou un collage.

Plusieurs années de pratique et d’observation des enfants ont aussi permis d’établir une progression qui correspond au mieux à mes élèves et à moi.
Par exemple, je mets les gestes circulaires (tourner autour) avant les traits debout chez les PS. Après avoir observé leurs dessins libres, je trouve ce geste beaucoup plus naturel chez eux que les traits où il faut déjà fortement coordonner l’œil et la main.

Dans ma progression, chaque geste est décomposé en 4 niveaux. Les 4 niveaux d’un même geste peuvent être découverts la même année, ou seulement un niveau.
Par exemple, pour les gestes circulaires, les niveaux 1 et 2 sont vus lors de la petite section, les niveaux 3 et 4 sont plutôt vus en moyenne et grande sections. Mais les gestes cycloïdes ne sont généralement abordés qu’en fin de moyenne section et grande section.

Comment le faire ?

Le graphisme est décoratif et doit s’inscrire dans un vécu culturel.

Je le travaille en lien avec des artistes, des œuvres ou de manière décorative (faire un fond, un cadre …). Chaque année, je pars de ma progression et selon mon envie ou ma découverte du moment ou des échanges avec des collègues, je travaille à partir d’un ou plusieurs artistes pour développer chaque geste graphique.

Il y a des artistes qui reviennent souvent. J’aime particulièrement Jan VOSS pour le début d’année des PS avec du collage, des empreintes, des traces, tout cela mélangé, superposé sur une même feuille.

Mais l’année dernière, j’ai découvert David FERREIRA que je trouve aussi intéressant à découvrir pour l’accumulation de gestes, de collages, d’empreintes.

jan voss ferreira superposition

Dans ma progression, j’ai noté quelques noms d’artistes, mais dans ma programmation de période, je détaille vraiment celui ou ceux que je découvre avec les enfants.

 

prog P3 prog P5

document word : Prog P3  Prog P5

Quand le faire ?

Comme pour tout … quand je sens l’enfant prêt ! C’est pour ça que je ne rédige pas ma progression en fonction de PS MS GS, mais en fonction de 4 niveaux.

Il m’arrive de me tromper, de prévoir trop difficile pour un enfant ou trop facile pour un autre. Si je peux, je change immédiatement l’activité de l’enfant, si ce n’est pas possible (manque de temps ou manque de matériel), je lui explique qu’on arrête là l’activité et qu’il en fera une autre la prochaine fois.

Dans ma programmation, par période, je différencie le geste graphique et/ou le niveau dans ce geste en fonction des enfants.
Moyens et grands peuvent donc être mélangés en fonction de leurs capacités graphiques.

Je refais une programmation chaque année … parce que je garde mes élèves 3 années de suite mais aussi par plaisir, pour varier, découvrir de nouveaux artistes.

8 comments

Bonjour,

Tout d’abord, merci pour tous les documents que tu partages et tes apports très enrichissants.
J’ai une question par rapport à ta programmation. Je vois que tu travailles les boucles en période 5. De mon côté, j’essaie de suivre en écriture l’ordre des lettres de Mme Dumont et donc de commencer avec le e, le l ( enfin les lettres à boucle) et donc j’ai tendance à travailer les boucles en graphisme avec mes GS de plus en plus tôt. Qu’en penses-tu?
Et de manière générale, comment relies-tu le graphisme décoratif et l’écriture?

Merci 😉
En fait c’était la programmation de la période 5 de l’année dernière. Depuis j’ai changé mon organisation pour faire du graphisme plus souvent. Cette année, je vais normalement faire les boucles en fin de période 3 ! Je m’appuie vraiment sur les capacités des élèves en suivant la progression. Les programmations changent souvent d’une année sur l’autre.

Je travaille énormément le graphisme décoratif pour apprendre aux élèves à développer le geste grapho-moteur mais aussi pour développer la créativité, la culture artistique, la latéralité, la coordination oeil-main … Je trouve que leur motivation, leur plaisir de faire est importants en utilisant différents outils, différents supports, en découvrant des artistes, en accumulant, superposant …

Pour ce qui est de l’écriture, je fais écrire les élèves en fonction des projets de la classe, je ne suis donc pas de progression au niveau des lettres mais plutôt au niveau de l’écriture en général (écrire son prénom, puis un mot, puis un groupe de mots / écrire en Majuscules puis en cursif, en levant de moins en moins le crayon … encoder un petit mot, puis un groupe, … ).
Je fais le choix de ne pas suivre de progression d’écriture de lettres car dans ma pédagogie, cela ne fait pas sens pour l’enfant et est totalement décroché de mon projet. Je préfère créer des situations d’écriture qui font sens, la motivation des élèves est ainsi intrinsèque.
Lors des séances d’écriture, je détaille le geste de chaque lettre, même si graphiquement nous n’avons pas encore abordé ce geste. Les élèves essayent et ce qu’ils écrivent fait sens pour eux. Lors de la description du geste, je fais le lien avec des lettres connues (par exemple le L est une grande boucle, le E une petite boucle ), je les regroupe donc par groupe de tracé lors de mes descriptions . Nous écrivons assez souvent, les élèves progressent comme cela et surtout ce qui est important pour moi prennent du plaisir à essayer même si ce n’est pas toujours parfait.
Mais de manière plus individuelle, il m’arrive de retravailler certaines lettres ou groupes de lettres ou certains gestes particuliers (surtout sur les lettres du prénom) quand un enfant bloque graphiquement sur une lettre souvent utilisée. Je me sers aussi de ces observations pour lui faire retravailler ce geste en graphisme décoratif.
Si tu sens que tes élèves progressent en suivant ta progression, qu’ils prennent du plaisir (et toi aussi ! ) … continue tout en travaillant la partie décorative du graphisme qui est une partie artistique, créative.
J’espère que je suis claire… n’hésite pas.

Merci de m’avoir répondu.
J’aime bien ton approche qui me semble beaucoup plus motivante et moins artificielle que ce je fais. L’écriture est vraiment un gros problème pour moi, je ne m’y retouve pas dans ma manière de faire et je pense que les enfants non plus d’ailleurs! Mais j’avais peur de partir dans tous les sens sans un apprentissage très structuré de chaque lettre ou famille de lettres.
J’ai bientôt une journée de stage à ce sujet, je vais bien finir par trouver comment m’y prendre!

Bonjour,
Tes programmations sont vraiment supers. Je serais très intéressée si tu avais celles des autres périodes (1,2 et 4!)
Merci beaucoup pour ton travail et ton partage.
Cdt

Bonjour,
Je découvre ce travail qui est vraiment super, je serais aussi intéressée de voir les programmations des autres périodes si jamais elles étaient disponibles quelque part.Merci beaucoup pour ce super boulot!

Merci 🙂
Je les change chaque année en fonction des enfants et des artistes que je veux leur faire découvrir ou que je découvre moi même. Et je ne les garde pas !!!!! à tort !!! Mais je publierai celle de cette année.

Merci pour ce chouette travail partagé !!!
Il répond à beaucoup de mes doutes actuels mais soulève aussi beaucoup d’interrogations…
Serait-il possible d’avoir accès à la programmation de la période 1 pour mieux cerner les éléments de la progression ?
Merci beaucoup !!
Bon courage et bonne fin de vacances 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *